14/12/2017
Accueil » TV/Cinéma » Cinéma Dijon : De Rouille Et D’Os
Cinéma Dijon : De Rouille Et D’Os
Dijon cinéma : De Rouille Et d'Os

Cinéma Dijon : De Rouille Et D’Os

En route pour la croisette !
Le festival de Cannes ouvre ses portes mercredi, c’est donc l’occasion de faire un petit tour côté « sélection » et d’aller voir les films en lice qui sortent en cette semaine.

En premier partie de la quinzaine, partons avec Jacques Audiard. Depuis « Un Prophète » en 2010, pour lequel il a obtenu le très prestigieux « Grand Prix » de Cannes, puis 9 Césars, Jacques Audiard a tardé à revenir, prenant trois ans pour préparer « De Rouille Et D’Os« .

Ce nouveau film, inspiré du roman de Craig Davidson, nous raconte l’histoire d’un monde qui brutalise les hommes. Perdus au milieu de catastrophes économiques, sociales et physiques, deux personnages vont réapprendre à vivre, alors que tout les oppose. L’adaptation de ce roman est une lecture entre les lignes. Audiard cherche et trouve du sens aux mots, met en images et adapte les nouvelles de Davidson, tout en restant fidèle au style de l’auteur : puissance, dureté et émotion.

Résumé : ça commence dans le Nord. Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa soeur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

A la lecture des nouvelles, l’émotion est déjà là. Connaissant Jacques Audiard, le film promet d’être bouleversant d’humanité.

 

Date : Mercredi 17 mai

Lieu : Cinéma Devosge

A propos de alain

Annonceur des Événements Culturels depuis 2011, nous sommes également vecteurs en « Communication Commerciale » : Événements, Spectacles, Sorties originales, Manifestations culturelles, Actions Promos… Nous développons dans « Actualité Dijon » une Régie d’Annonces Publicitaires pour les commerces et entreprises.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*