20/09/2017
Accueil » TV/Cinéma » « Cinéma sur Canapés »
« Cinéma sur Canapés »

« Cinéma sur Canapés »

LE PÔLE D’ART CONTEMPORAIN DE DIJON (ENSA DIJON – LE CONSORTIUM – FRAC BOURGOGNE – MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE DIJON)

Soirées projections cinématographiques 11/12/17/18/19 septembre 2015 – 20h30 – Église Saint-Philibert, rue Michelet – 21000 Dijon

Le Pôle d’Art Contemporain de Dijon — réunissant l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, Le Consortium, le Fonds régional d’art contemporain de Bourgogne et le Musée des Beaux-Arts de Dijon — vous invite à cinq soirées de projections cinématographiques au cœur de l’exposition « Auditorium » de Franz West, inaugurée le 3 juillet dernier à l’église Saint-Philibert.

AuditoriumEn s’installant sur les canapés, les spectateurs prendront possession de cette œuvre prêtée par le Centre national des arts plastiques (CNAP). En collaboration avec le CNAP, le Pôle d’Art Contemporain de Dijon vous propose les 11, 12, 17 et 18 septembre 2015 à 20h30, une sélection de films autour d’une programmation intitulée Des Communautés corsaires.

Le 19 septembre 2015 à 20h30, l’ENSA Dijon, les Ateliers Vortex et la Galerie Interface ont été invités à programmer la soirée. Les quatre films diffusés dans le cadre Des Communautés corsaires mettent en scène des personnages appartenant à des communautés improbables et invisibles. Ces films composent une métaphore “énorme” de notre monde, dont parle Werner Herzog dans l’un de ses textes sur le cinéma, mettant en jeu des registres d’écriture diversifiés. La caméra est le témoin patient et discret de ce qui est filmé. Ces films constituent des documentaires sur une communauté, filmée comme un reportage. à son tour, la fiction met en doute l’architecture du réel. Si la fiction contribue à analyser le réel, le réel recadre la fiction. Les films d’Antoine Barraud, Benjamin Naishtat, Alex Pou et Nicola Sornaga multiplient les jeux croisés de la construction de la réalité par l’écriture filmique, contrariée à son tour par la fiction. Cette sélection est proposée par Pascale Cassagnau, inspectrice générale de la création et responsable des collections audiovisuelles et nouveaux médias au CNAP, elle est également docteur en histoire de l’art et critique d’art.

Entrée libre, réservation obligatoire (nombre de places limité) : 03 80 67 07 82 Il est conseillé d’apporter un vêtement chaud.

PROGRAMME

VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2015 – 20H30 > sélection : Pascale Cassagnau / CNAP Historia del Miedo, 2014 de Benjamin Naishtat (1h19) Le récit de L’Histoire de la peur se situe dans un non-lieu d’une banlieue pavillonnaire argentine, mettant en scène le quotidien des membres d’une famille sans qualités. Les instantanés des journées ordinaires, placés sous le registre d’une paranoïa sans visage ni cause avérées, forment une structure fragmentée et répétitive, qui multiplie subtilement les hypothèses de son récit.

Cinéma ConsortiumSAMEDI 12 SEPTEMBRE 2015 – 20H30 > sélection : Pascale Cassagnau / CNAP Histoire de l’ombre (Histoire de France), 2013 de Alex Pou (1h40) Histoire de l’ombre (Histoire de France) met en scène l’errance de deux personnages dans une forêt la nuit, à travers une géographie fantomatique, sorte de chambre d’échos sonores. Tourné à Tremblay, Alex Pou évoque ainsi le travail accompli sur le paysage : « à Tremblay, on sent la ville finir, l’agglomération urbaine se transformer, on sent bien dans ce paysage les lignes de fuites, partout. Ce sont les pylônes électriques, les avions, les autoroutes qui traversent les champs et qui filent vers l’horizon. Il y a une grande force invisible qui découpe le paysage. »

JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 – 20H30 > projection précédée d’une présentation de Pascale Cassagnau Le Dos rouge, 2014 de Antoine Barraud (1h45) « Je voulais depuis longtemps confronter un cinéaste à certaines peintures qui m’obsèdent et qui mettraient en écho son œuvre. Il m’a semblé que le cinéma de Bertrand Bonello rentrait en résonance de façon particulièrement puissante avec les toiles que j’avais en tête, qui abordent toutes le thème de la monstruosité ». Conçu comme un atelier de la création vivante, le film d’Antoine Barraud dessine une histoire de l’art et du cinéma, tout en inventant des vies imaginaires et une filmographie rêvée du cinéaste Bertrand Bonello.

VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2015 – 20H30 > projection précédée d’une présentation par Pascale Cassagnau Le dernier des Immobiles, 2003 de Nicola Sornaga (1h45) Le film de Nicola Sornaga oscille en permanence entre la dimension du reportage et celle de la fiction, entre l’essai réflexif sur la création, le monde, l’imaginaire, et la fable, le burlesque. Le « portrait-en-récit » de l’écrivain Matthieu Messagier ne possède ni fil conducteur ni scénario, mais un certain nombre de digressions principales, de sentiers qui bifurquent sans jamais ramener le récit dans un droit chemin narratif ou documentaire.

SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2015 – 20H30 > sélection ENSA Dijon > projection précédée d’une présentation par Sophie Claudel Le cri du papillon, 2014, de Paul Rambaud (5:23 mn) Prix de l’Essai au Festival National Cinéma et Handicap de Lyon, 2015. Un désert, 2015, de Soyeon Kim (3:27 mn) Lauréate du concours Antonioni Aujourd’hui de la Cinémathèque française de Paris, 2015. La traversée, 2015, de Richard Mourouvin (3 mn) Sérénade, 2015, de Yoon Minsuk (3:20) Habiter la rue, 2015, de Boin Lee et Margaux Lourdin (5:40 mn) 15.05.1960, 2015, de Amélie Berrodier (9:15 mn) Paradox, 2015, de Justine Betems (3:41 mn) Éclipse Thérèse, 2015, de Nicolas Graff (2:42 mn) Comment expliquer une sculpture à un arbre mort, de Pierre Larive (4:40 mn) > sélection Les Ateliers Vortex > projection précédée d’une présentation par Annelise Ragno et Fiona Lindron Hiberna, 2010-2011 / Vorago, 2014-2015 (durée variable), de Fiona Lindron Ebauche du vertige, 2012 (2:08 mn) / Echo, 2012 (0:17 mn) / Still life, 2012 (4:12 mn) / Inlassablement, 2012 (4:51 mn) / Les cavaliers, 2012 (9:55 mn) / Never say die, 2010 (6:10 mn), de Annelise Ragno > sélection Galerie Interface > projection précédée d’une présentation par Frédéric Buisson Déplacement Lille Métropole, 2012 (15 mn) / Déplacement Wien, 2012 (13 mn), de Jérôme Giller et Kim Bradford Une Soupe en Automne, 2015, de Robert Milin (9:28 mn)

Programme détaillé ici.

Remerciements : aux artistes, pour leur confiance, aux distributeurs Epicentre, Shellac et à l’association Phantom, ainsi qu’au CNAP.

Le Consortium37 rue de Longvic, 21000 DijonTél: 03 80 68 45 55

www.leconsortium.fr

A propos de alain

Annonceur des Événements Culturels depuis 2011, nous sommes également vecteurs en "Communication Commerciale" : Événements, Spectacles, Sorties originales, Manifestations culturelles, Actions Promos... Nous développons dans "Actualité Dijon" une Régie d'Annonces Publicitaires pour les commerces et entreprises.